PLONGEZ DANS LES COULISSES IMPITOYABLES DE L’INDUSTRIE DU PARFUM ...

Lorsque Corbeyran, l’incontournable scénariste de BD, éclectique et prolifique auteur de plus de 400 titres (dont Le Chant des Stryges ou la saga à succès Châteaux Bordeaux), rencontre Christophe Mot, professionnel de la parfumerie et grand fan de BD, cela donne naissance à La Maison des Fragrances, une saga familiale, tragique, glamour et internationale.


Les nombreux rebondissements familiaux, professionnels et sentimentaux de la famille  Capella - à la tête de l’une des plus célèbres maisons de composition de parfums - prennent vie grâce au talent du dessinateur Piotr Kowalski.

 

Cette nouvelle fresque familiale, notamment dans la lignée des grandes sagas telles que les Maîtres de l’orge ou encore Largo Winch est à découvrir aux Éditions Robinson à partir du 26 février 2020.

SYNOPSIS :


La famille Capella fait partie des grands noms de la parfumerie. Installée à Grasse, elle est reconnue pour la qualité de ses « nez » qui ont été les auteurs des parfums les plus célèbres. Mais une guerre de succession fait rage pour déterminer quelle branche de la famille prendra le contrôle de la société...

Grasse, capitale mondiale du parfum

L’action de ce premier tome se situe principalement à Grasse, capitale mondiale du parfum. Au 16ème siècle déjà, la ville est connue pour son industrie de tannage traditionnelle.

L’industrie du traitement du cuir et des peaux ainsi que de la maroquinerie nécessite beaucoup d’eau et Grasse avait un emplacement rêvé pour une telle activité. Le cuir des gants fabriqués à Grasse avait une odeur un peu désagréable et il fut décidé de les embaumer : une entreprise distincte consacrée à cette production fut créée.

 

On ajouta aux cultures déjà existantes de rose, de jasmin et de tubéreuses des cultures de mimosas, d’œillets, de violettes et de nombreuses autres plantes encore, ce qui valut à la ville le titre de capitale du parfum. À la fin du 16ème siècle, l’Europe entière venait à Grasse pour y exercer le métier de parfumeur et pour tirer profit de la situation favorable de la ville.

 

Le développement et le perfectionnement des techniques d’extraction ont duré jusqu’au 19ème siècle et ont contribué à l’essor de la réputation de la ville. Les savoir-faire liés au Parfum en Pays de Grasse sont inscrits au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité par l’UNESCO depuis 2018.

INTERVIEW DE CORBEYRAN ET CHRISTOPHE MOT, CO-SCÉNARISTES DE LA BD

 

1/ Pourquoi avoir choisi d’inscrire cette saga familiale dans l’univers de la parfumerie ?

 

Christophe Mot : Après avoir travaillé pendant plus de 25 ans dans le domaine du parfum et de la cosmétique, j’ai souhaité partager avec Eric Corbeyran ma passion pour cet univers créatif dans le but de faire découvrir les rouages de cette industrie prestigieuse.

 

Corbeyran : Ce projet s’articule autour de trois grandes idées : faire entrer le lecteur dans les arcanes de la création olfactive et révéler quelques secrets de conception et de fabrication d’un parfum par un « nez » ; évoquer la diversité et l’importance des ingrédients de la parfumerie moderne ainsi que le rôle prépondérant de la France et de la région de Grasse dans son essor et son développement ; entraîner le lecteur dans l’univers dynamique et concurrentiel des grandes maisons de parfum, mêlant savoir-faire traditionnel et technologie Hi-tech.

 

2/ Quelles ont été les sources d’inspiration autour de la famille Capella ?

 

Corbeyran : Le monde de la parfumerie et notamment celui des maisons de composition est toujours dirigé depuis son origine par de grandes familles. Sans s’inspirer en particulier de l’une d’entre elles, l’approche du contexte familial entrepreneurial permet aussi de renforcer la dramaturgie des relations professionnelles et demeure une source d’inspiration inépuisable pour la création d’une grande saga.

 

3/ La Maison des Fragrances est une série qui se déroule dans un univers très codé : la parfumerie. Comment vous êtes-vous documenté ?

 

Christophe Mot : Avec Eric, nous avons tout d’abord partagé ensemble mon expérience du monde de la parfumerie, depuis la conceptualisation, jusqu’à la création puis la commercialisation d’un parfum ainsi que les parallèles avec le monde du vin pour lequel nous avons une passion commune. Ensuite, avec l’aide notamment de The Fragrance Foundation France, nous avons organisé des rencontres avec des acteurs principaux de l’industrie. Des grandes maisons nous ont ouvert leurs portes et nous avons participé à la prestigieuse soirée annuelle organisée à Paris par la Fragrance Fondation qui récompense les meilleurs parfums et qui a inspiré certaines planches de ce premier tome. Enfin, nous avons enfin rencontré des maîtres parfumeurs dans leur laboratoire afin qu’ils nous révèlent- mais toujours sous le sceau du secret- les arcanes de la création d’un nouveau « jus ».

 

4/ Pourquoi avoir choisi le support de la bande dessinée pour raconter cette saga familiale ?

 

Christophe Mot : À la source de la création d’un parfum, il y a toujours une recherche d’association entre des mots et des images. C’est ce qu’on appelle un « brief olfactif ». Quoi de mieux du coup que la Bande Dessinée pour illustrer cette démarche créative ! Passionné par la Bande Dessinée, travailler avec Eric Corbeyran était à la fois un rêve et une évidence pour mener à bien ce projet.

 

5/ La fin du tome 1 laisse entrevoir des drames et tragédies à venir au sein de la famille Capella et de son entourage : avezvous déjà la suite en tête ?

 

Corbeyran : Nous avons déjà en tête la trame des prochains développements de l’intrigue chez les Capella qui promettent de nombreux rebondissements afin de faire découvrir au lecteur d’autres facettes du monde de la parfumerie.

Gaëlle Mot, artiste peintre

Cours de peinture à l'huile à Genève

 

Atelier du Square

Rue François Bonivard 4, 1201 Genève

Sur le Square du Mont-Blanc, à deux pas de la gare Cornavin, en face de la Gare routière

Contactez-moi directement pour toute demande de renseignement sur un tableau ou pour mes cours :