Dépaysement assuré à la Fondation Baur avec cette belle exposition d'estampes japonaises

Bienvenue à la Fondation Baur pour cette exposition d'estampes datant de 1860 à 1890 qui illustre trois décennies durant lesquelles le pays s'ouvre à la culture et aux technologies occidentales.


L'abîme de Chigo sur l'île d'Enoshima, Yoshitoschi (1839-1892)

En introduction, une rapide présentation nous présente la technique de l'estampe, (application de l'encre sur une plaque de bois gravée qui imprime le motif sur la feuille de papier) avec l'opportunité de tester la technique soi-même.


Divisée en trois volets, l’exposition offre au public un aperçu de la très grande diversité qui caractérise l’estampe japonaise de cette époque. On débute avec les images «de Yokohama», qui témoignent de la rencontre de l’Empire du Soleil levant avec l’Occident.



La deuxième partie est consacrée aux «hashika-e» (estampes de la rougeole) qui témoignent de l’épidémie survenue en 1862... et qui n'est pas sans nous rappeler les craintes de l'épidémie du covid que nous venons de traverser.



Enfin, l'exposition consacre une salle à la présentation du grand dessinateur Tsukioka Yoshitoshi, dont la carrière se déroula de 1839 à 1892. Artiste à la fois attaché à l’histoire de son pays mais également innovateur et créatif, il nous plonge dans un monde fantastique de légendes et épopées fabuleuses.

Estampe du duel de Benkei et Yoshitsune sur le pont Gojō, Tsukioka Yoshitoshi 月岡芳年 (1839-1892), 1881

La minutie avec lequel les dessins sont exécutés, les couleurs vives et l'atmosphère fantastique qui règne nous plonge dans le Japon de l'ère Meiji, une période d'échanges, de modernisation et de créativité. Quelque part, elle nous projette déjà dans l'ère moderne des Mangas... à visiter à tout prix avant de partir en vacances !


Fondation Baur, Musée des Arts d'Extrême Orient, Rue Munier-Romilly 8, 1206 Genève, Suisse, jusqu'au 24 juillet 2022





20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout