Fenêtres dans l'histoire de l'art

A l'occasion de cette quarantaine, alors que nous sommes confinés dans nos intérieurs, nos regards se posent vers nos fenêtres qui représentent toute une symbolique d'évasion et de liberté. Ce n'est pas nouveau ! Le thème de la fenêtre inspira de nombreux artistes tout au long de l'histoire des arts. Je profite donc de mon challenge artistique 'Fenêtres avec vue' pour écrire cet article d'actualité.


Une fenêtre ouverte sur le monde


Dès la renaissance, la fenêtre apparaît dans la peinture. Le grand théoricien de l'art Alberti écrit en 1435 dans son traité de la peinture 'De Pictura' :

« Je trace sur la surface à peindre un quadrilatère qui sera pour moi comme une fenêtre ouverte sur le monde. »


Dans le retable de Maarten van Nieuwenhove ou 'Diptyque de la Vierge à l'Enfant', 1487, Hans Memling représenta la Vierge et l'enfant drapés de rouge à l'intérieur (monde sacré) tandis que le regard peut s'échapper par la fenêtre pour regarder la vue (la veduta) qui représente ici le monde profane.

La fenêtre laisse entrer la lumière divine

En Allemagne, le peintre Albrecht Dürer s'attacha à organiser l'espace grâce à la maîtrise de la perspective oblique.


Dans sa célèbre gravure 'Saint Jérôme dans sa cellule' réalisée en 1514, nous pouvons remarquer l'importance de la fenêtre faisant entrer la lumière oblique. Il s'agit de la lumière divine illuminant le travail de Saint Jérôme traduisant la bible (la Vulgate, traduction du grec au latin).


Dans de nombreux autres tableaux, la fenêtre est la métaphore de la présence divine et du sacré.


Pénétration de la lumière dans l'intimité

La fenêtre est très présente dans de nombreuses oeuvres de Vermeer. Si elle permet de faire rentrer la lumière naturelle et d'éclairer la composition, elle symbolise surtout un élément extérieur venant interférer avec la vie privée et sentimentale des personnages.


Dans 'La Liseuse' que Vermeer réalisa vers 1657, la lumière met en valeur la lettre que lit la jeune femme : est-ce la lettre d'un amoureux, d'un amant...


Le fruits éparpillés sur le lit nous donneraient-ils la réponse ?


Femmes à la fenêtre


Finalement, très nombreuses ont été les femmes représentées à leur fenêtre, en train de regarder ce qu'il se passe à l'extérieur !


Serait-ce la volonté d'échapper à un intérieur trop sombre et étriqué ? de fuir un destin domestique contraignant ? d'échapper à leur condition féminine en rêvant d'aventure ?


'Femme à la Fenêtre', Caspar David Frederich, 1822


Séparation des espaces

Thème cher à Matisse, la fenêtre est très présente dans ses oeuvres et j'ai eu beaucoup de mal à en choisir une...


Voici donc 'La fenêtre' peinte en 1916, où la fenêtre permet de structurer la composition en opposant le monde extérieur (vert chaud) au monde intérieur (bleu), tout en laissant entrer la lumière qui structure la nature morte. Plus de perspective ici...


Vous pouvez aussi découvrir ses fenêtres et persiennes de la période niçoise.ect tout spécial que je pense aux poilus qui s’excusent en disant “nous

Fenêtre philosophique


Dans son oeuvre, René Magritte, peintre surréaliste, s'est questionné sur le sens de l'image et de sa représentation. Nous connaissons tous son fameux : "Ceci n'est pas une pipe" !


Dans sa 'Condition humaine I', peint en 1933, Magritte s'interroge sur le rôle de son oeuvre et de l'ambiguïté entre interprétation et réalité.


Que se cache-t-il derrière le tableau ?

L'homme est-il conscient de son interprétaion du monde ?


Nouvelles solitudes ?


Avec le confinement, les tableaux d'Edward Hopper sont particulièrement d'actualité. Dans son 'Morning Sun', peint en 1952, nous entrons dans un questionnement intérieur silencieux face à l'incertitude et la menace du monde extérieur.


Aurons-nous la force de ressortir affronter ce nouveau monde ? Personnellement, oui, je suis prête ! Je vais enfin pouvoir aller voir l'exposition de Edward Hopper à la Fondation Beyeler à Bâle qui rouvre le 11 mai et qui est prolongée jusqu'au 26 juillet 2020.


En attendant, vous pouvez découvrir les dessins exposés à l'occasion du challenge artistique 'Fenêtres avec vue'.


116 vues

Gaëlle Mot, artiste peintre

Cours de peinture à l'huile à Genève

 

Atelier du Square

Rue François Bonivard 4, 1201 Genève

Sur le Square du Mont-Blanc, à deux pas de la gare Cornavin, en face de la Gare routière

Contactez-moi directement pour toute demande de renseignement sur un tableau ou pour mes cours :