Au-delà de l’aspect contemplatif et apaisant de sa peinture, Gaëlle Mot instille du mystère et du silence dans ses paysages atemporels. La fluidité de ses grandes surfaces aqueuses, vides de toute présence humaine, crée une sensation d’étrangeté qui nous questionne sur la fugacité de nos vies contemporaines.

Fin de journée sur la Rade
2020, le cata bleu